Journée internationale des femmes : paix juste et égalité pour les femmes

Chaque année, la journée internationale des femmes est célébrée, occasion de faire le bilan sur les progrès faits en matière de droits des femmes et des avancées qu’il reste à effectuer.

8mars2017

Le Comité des femmes de diverses origines (FDO) organise une conférence et des présentations culturelles le dimanche 5 mars de 14h à 17h au métro Charlevoix (Maison St Columba, 2365 rue Grand Trunk). Par la suite, le 8 mars, une manifestation sera tenue sur la Place du 6 décembre à 17h00 ( métro Côte des neiges).
Le Comité des femmes de diverses origins, est un groupe de travail du QPIRG McGill et une alliance d’organisations de femmes représentant la diversité des communautés culturelles à Montréal. Il organise depuis 2002 une marche et un évènement dans le cadre de la journée internationale de la femme du 8 mars.

Célébrer la résistance des femmes pour une paix juste et pour l’égalité

Ce comité est avant tout un groupe de femmes de diverses origines qui lutte contre le joug du patriarcat, du colonialisme, de l’impérialisme et du capitalisme. Ce groupe entend souligner la détermination des femmes, notamment de celles qui combattent l’ISIS ou encore des femmes en Palestine qui doivent survivre chaque jour. Ce comité se sent tout aussi bien concerné par la situation et les droits des femmes appartenant aux communautés indigènes.
Dans ce groupe de militantes, on retrouve des femmes de diverses origines, venant d’Iran ou encore d’Amérique Latine afin d’apporter des solutions et de souligner les problèmes sur ces parties du globe.
La vocation du Comité se veut donc internationale et cosmopolite, ancré dans l’actualité, dans un esprit de partage et de rencontre afin de faire avancer les droits des femmes.
Il se veut de mettre en avant toutes les luttes que les femmes ont menées depuis le siècle dernier comme par exemple les révolutions russes pour “la paix et le pain”.
Pour célébrer la diversité des femmes et de leurs droits à une paix juste et pour l’égalité, des évenements culturels seront aussi présentés lors de la conférence, dimanche, comme par exemple, des danses indiennes ou des cérémonies mexicaines.

The struggle is still working because we can go back anytime”.

Selon une membre de l’organisation, Louise Brownrigg, la lutte doit continuer car les retours sont toujours possibles en ce qui concerne les droits humains.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s